Centre Régional de Recherche et de Formation à la Prise en Charge Clinique de Fann

Projets

ARIACOV/CORAFSEN Médias, Interprétations, Effets sociaux face à la pandémie de COVID-19 au Sénégal

Principaux investigateurs : K.Diop, A.Desclaux
Années : 2020-2021
Bailleurs : IRD/AFD
Contexte : La multiplication des sources d’information (médias traditionnels, réseaux et médias sociaux, internet) favorise celle des discours, alimentés par l’infodémie propre à l’épidémie de COVID-19. L’histoire des dernières épidémies (VIH, Ebola) a montré l’importance de l’adhésion des acteurs sociaux à une stratégie globale pour assurer le contrôle du risque infectieux et développer la résilience face aux effets socioéconomiques et sanitaires. Les informations et infox en circulation dans les médias peuvent contribuer à l’adhésion de la population, ou à l’inverse amplifier les divergences vis-à-vis des mesures de réponse au COVID-19. Il est donc important d’analyser la circulation des informations (messages, rumeurs, infox), leurs interprétations et leurs effets sociaux.

Le programme ARIACOV (Appui à la Riposte Africaine contre le COVID-19) est un programme d’appui et de recherche opérationnelle qui a pour objectif d’accompagner les autorités du Bénin, du Cameroun, du Ghana, de Guinée, de République démocratique du Congo et du Sénégal dans l’élaboration et le renforcement des stratégies nationales de riposte à l’épidémie. Financé par l’Agence française de développement (AFD) dans le cadre de l’initiative « Covid- 19 – Santé en commun », il est mis en œuvre sous la responsabilité scientifique du Pr Eric Delaporte par l’IRD et ses partenaires universitaires, scientifiques et médicaux.

Le programme comprend le Projet CORAF (Médias, Interprétations, Effets sociaux), développé dans trois pays : Bénin (CORAFBEN), Cameroun (CORAFCAM), Sénégal (CORAFSEN). Entre mars et novembre 2020, le projet CORAF a été financé par l’IRD (fonds d’amorçage COVID) et a inclus également le Burkina Faso. A partir de septembre 2020, le projet développé au Sénégal est intitulé CORAFSEN. Le CRCF héberge également la coordination globale sous le nom de CORAF.

Objectifs : comprendre comment les populations et les acteurs sociaux interprètent la pandémie de SARS-COV 2 et les mesures de réponse. Ses objectifs spécifiques sont de :

  • Connaître les informations et messages circulant dans les médias et les réseaux sociaux, les rumeurs et infox relayées dans la population, sur des thèmes clés.
  • Comprendre les interprétations, l’impact social et le vécu des mesures de réponse à l’épidémie au niveau micro-social.
  • Comparer les interprétations, l’impact social et les adaptations de ces mesures dans trois pays d’Afrique de l’ouest et du centre.

Méthode : L’approche qualitative repose sur 5 paquets de travail : Veille continue des médias et (complétée par une analyse thématique des documents et la production d’un chronogramme), Veille des infox (et analyse thématique), Enquêtes mixtes concernant les opinions, Enquêtes approfondies complémentaires (entretiens, observations), Vécus individuels et collectifs de l’Etat d’Urgence sanitaire. Les thèmes pour des enquêtes focalisées échelonnées sont sélectionnés en fonction des enjeux d’actualité.

La section « Vécus individuels et collectifs de l’épidémie de Covid-19 » (projet VICOV) repose sur la méthode des « journaux de l’Etat d’urgence », rédigé par dix assistants de recherche répartis dans différentes localités du Sénégal. Il permet une vision diachronique du vécu de l’épidémie par les individus et les familles.

Résultats attendus :
Les résultats de recherche font l’objet de notes stratégiques et de présentations et communications à visée opérationnelle.

Partagez ce projet

Facebook
Twitter
LinkedIn

Autres Projets

APHROCOV

Principaux investigateurs : Pr Coumba Touré KaneAnnées : 2020-2021Bailleurs :

Nos partenaires

Articles récents